Sensibilisation réglementaire

Une vision bureaucratique de l'énergie

Au moment ou j’écris cet article, nous sommes en 2018 et la RT 2012 à maintenant plus de 5 ans d’application.

Déposer un permis de construire, mince, il me faut une attestation thermique PC16 !

Difficile pour un non initié de se retrouver dans tout ce nuage d’application et d’attestation associés. Au travers de mon parcours professionnel, j’ai eu beaucoup de questions récurrentes :

RT 2012 ou RT ex ?

Bonjour Vincent, tu pourrais me faire une attestation pour une extension, c’est un projet de 100 m² de bureaux ?

Bonjour, ce serait pour effectuer une attestation pour un permis de construire d’un bâtiment neuf, il s’agit d’un petit bureau de 40 m² à coté d’un entrepôt.

Pourriez vous me faire une attestation RT2012 pour mon projet de rénovation ?

La réponse pourrait paraître simple, néanmoins, savez-vous que dans ce genre de cas, un simple particulier peut réaliser l’attestation thermique. Alors pourquoi pas vous ?

Qu'est ce qu'une attestation de permis de construire

Je ne vous parle pas des cas particuliers de bâtiments neufs genre musées, salles polyvalentes, salles de spectacles qui restent dans le flou juridique. 

En bref, cette fameuse attestation ne peut pas être édité car ce cas n’est tous simplement pas prévu par la RT 2012. Ou encore, des bâtiments partiellement détruits qui une fois reconstruits ne rentrent pas dans les cases de la réglementation thermique.

Alors nous nous adaptons, en faisant des moutons à cinq pattes pour satisfaire les services d’urbanisme des mairies.

Savez-vous que les architectes peuvent déposer des attestations RT2012, et comme le dit si bien notre designer énergétique (sur le blog incub), il s’agit bien d’un document administratif qui en soit n’a pas beaucoup d’information sur l’étude thermique.

Tout au plus, j’ai compté en fonction du type de bâtiment ou de travaux, 4 ou 5 paramètres (hors données administratives) présent sur les attestations déposés en maire.

Autant dire qu’on ne peux pas analyser grand chose sur cette base.

Ces paramètres découlent pourtant d’un calcul réglementaire effectué sur un logiciel agréé. A la suite de ce calcul, l’outil réglementaire nous demande si on veux éditer un fichier récapitulatif au format XML.

Ce fameux fichier XML est un résumé qui lui comporte toute les données du calcul effectué. Comme son extension l’indique, le XML est illisible pour nous énergéticien.

Une fois généré, il est donc téléchargé sur le site du ministère pour nous retourner un document officiel, lisible lui. L’étude thermique est ainsi vulgarisé de manière grossière sur le site du ministère (RT-bâtiment). Un précieux sésame nécessaire à l’obtention d’un accord de permis.

Gare au thermicien qui omet une erreur d’inattention (ou autres) dans les encarts réservés aux données administrative de l’étude thermique. Par conséquent, il se voit alors dans l’obligation de refaire totalement la procédure (calcul Bbio, génération XML, Upload XML, téléchargement PC16).

Vous trouvez que c’est efficace ?

Aide-mémoire

Alors voilà, n’étant pas moi même une machine, il m’arrive aussi parfois d’oublier certaines règles et de me replonger dans les arrêtés et textes de loi. Je trouve cela pénible et chronophage.

Moi j’aime bien les choses simples. S’il y a différents cas pour chaque type de réglementation, on voit déjà bien que c’est mal partis pour une transition efficace, bref.

Alors je me suis fait un tableur permettant d’avoir une vision concrète de quelle attestation nous avons besoin et de savoir si nous devons faire appel à un bureau d’étude thermique. En résumé, de savoir dans quelle case nous sommes.

Voici donc en seulement 4 questions, un peu de sensibilisation gratuite.

Sensibilisation réglementaire

Laisser un commentaire