Inspectons les bâtiments

DÉPERDITIONS THERMIQUES

On évalue la performance des éléments constituant l’enveloppe du bâtiment via la norme EN 12831. Cette méthode de calcul détermine la puissance de chauffage à installer dans le bâtiment, en fonction des conditions de bases pour assurer une température de consigne à l’intérieur du bâtiment. Le calcul est donc effectué en régime permanent pour une température extérieure donnée. Par exemple, nous souhaitons qu’il fasse 19°C pour une condition de -6°C extérieure dans un bureau.

Le but final est donc de dimensionner les émetteurs de chaleur dans chaque pièce, ou éventuellement de dimensionner le système de génération de chaleur.

La transmission thermique

Diagramme simplifié des déperditions

Les règles TH-bât recueil les méthodes qui permet de visualiser les déperditions de base par transmission thermique de manière graphique via un diagramme de ce type (simplifié ou détaillé) :

Nous visualisons ainsi l’intégralité des déperditions et l’impact de chacun des paramètres sur l’enveloppe thermique. Les éléments les plus importants devront faire l’objet d’une attention particulière, car c’est là que se cache les gains potentiels de consommation énergétique.

La ventilation

La ventilation des bâtiments est nécessaire pour le bon fonctionnement du bâtiment, pour évacuer l’humidité relative liés aux usages, ou pour assurer le confort des occupants.

Dans ce calcul de déperdition, un projet avec ou sans ventilation dois contenir des déperditions supplémentaires (mécaniquement ou par infiltration). Il sera introduit au moyen d’un débit de renouvellement d’air par pièce.

Dans les bâtiments très bien isolés, le renouvellement d’air devient un des paramètres le plus impactant du bilan thermique.

Inspectons les bâtiments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :